Par quoi commencer pour bien préparer l’hiver ?

Bien préparer l’hiver pour bien le traverser c’est conserver le plus longtemps possible les bienfaits de l’été et booster son immunité face aux premiers froids en mettant en place une bonne hygiène de vie.

Alors, comment se préparer et adopter des stratégies de défense adaptées ? Par une alimentation équilibrée, un sommeil de qualité, de l’exercice physique de préférence dans la nature et la gestion du stress ce qui constitue ce que l’on va appeler « le carré de la santé » !

 01_Bien-préparer-l'hiver

Crédit photo Vasily Pindyurin – 123RF

 

 

1 – Une alimentation saine pour un hiver tonifié

L’alimentation est le premier facteur d’énergie. Il sera indispensable de veiller à introduire des produits les moins raffinés et les moins industriels possible et à équilibrer les apports en mettant l’accent sur les vitamines, les antioxydants et les acides gras oméga 3. Voici quelques propositions :

 

– le saumon sauvage, les sardines, maquereaux et autres petits poissons de roche riches en Oméga 3

– les fruits de mer pour leur apport en iode

– la viande blanche (limiter la viande rouge à 2 fois/semaine)

– le jaune d’oeuf bio

– les légumineuses comme les lentilles, fèves, pois cassés… 2 à 3 f/semaine pour faire le plein de vitamines du groupe B, magnésium, etc…

– varier l’apport de céréales et de féculents

– les légumes (potimarron, choux, betterave, brocoli, champignon, avocat, ail, oignon…)

– quelques noix et oléagineux (amandes, noix, noisettes, noix du brésil…)

– des huiles végétales Bio riches en oméga3 : colza, lin, noix, noisette, cameline, chanvre,… de première pression à froid

– 1 fruit cru de saison plutôt à 17 h (banane, clémentine, orange, kiwi…)

– le thé vert source d’antioxydants

 

Eviter autant que possible les substances inflammatoires qui font baisser l’immunité comme le café, le thé noir, le tabac, le sucre raffiné.

 

 

2 – Une activité physique régulière

L’activité physique est un excellent moyen pour garder la forme et la vitalité et cela se confirme surtout en hiver. En effet, le sport permet :

 

– de faciliter le sommeil en aidant à évacuer les tensions

– de combattre la déprime saisonnière en boostant la production d’endorphine (hormone du bonheur)

– de garder la ligne car il favorise les dépenses énergétiques

– de combattre les virus car le sport aide à faire face aux basses températures, surtout si celui-ci s’effectue à l’extérieur comme la marche nordique, le vélo, le footing, la marche rapide

 

L’exercice physique permet l’auto-nettoyage des voies respiratoires et stimule l’organisme en éliminant les toxines. Une pratique de 30 à 45 minutes trois fois par semaine est idéale.

 

 

3 – Un sommeil réparateur

L’organisme se défend moins bien lorsqu’il est stressé et fatigué.

De nombreuses recherches ont confirmé le rôle du sommeil et son effet régulateur et réparateur de nombreuses fonctions physiologiques. Un manque de sommeil régulier peut entraîner à la longue une chute de l’immunité et une série de troubles comme des vertiges, maux de tête, douleurs, infections dont les plus communes sont le rhume… Si le stress généré par cette privation de sommeil dure dans le temps cela pourra contribuer au développement de diverses pathologies comme l’obésité, l’hypertension, les maladies cardio-vasculaires, etc…

 

Veiller à avoir un rythme d’endormissement régulier, de préférence avant minuit et un nombre suffisant d’heures de sommeil sont les conditions indispensables pour construire une bonne immunité mais avoir un bon système immunitaire aura de façon indéniable une influence sur la qualité de votre sommeil. L’un et l’autre sont liés !

 

Le petit + : la luminothérapie

Cette technique permet de compenser le manque de lumière en hiver, et donc de lutter contre la dépression saisonnière. Elle bloque la mélatonine (hormone qui déclenche le sommeil), sécrétée anormalement dans la journée par manque d’exposition à la lumière, et augmente le niveau de sérotonine. L’équilibre entre réveil et sommeil est donc retrouvé. Et la forme aussi !

 

Il suffit de s’exposer régulièrement à une lumière artificielle qui reproduit l’intensité et le spectre lumineux de la lumière solaire.

Trois types d’appareils sont disponibles sur le marché : la lampe de luminothérapie, le simulateur d’aube et les lunettes de luminothérapie.

 

 

4 – La gestion du stress

De nombreuses études menées par des chercheurs en psychoneuroimmunologie ont démontré qu’en agissant sur l’esprit, l’intellect et les émotions il était possible d’agir sur les mécanismes physiologiques qui participent à la prévention et à la guérison des maladies.

Certaines techniques, en effet, permettent de freiner certaines réactions perturbatrices engendrées par le stress au niveau du système nerveux pouvant mener à la longue à la maladie, d’enclencher un mécanisme de détente contrecarrant ces réactions et de permettre la réparation des dommages causés à l’organisme par les stress répétés.

 

Pratiquer des techniques ayant une influence sur le corps, l’esprit et le psychisme sera d’autant plus complet et puissant. Plusieurs méthodes sont à votre disposition : la respiration, la relaxation, la sophrologie, la méditation mindfulness, la cohérence cardiaque, le massage mais aussi le Yoga, le Qi Qong, le Tai-Chi sans oublier les approches issues de la médecine chinoise comme la réflexologie, le shiatsu, le do-in, l’acupuncture, etc…

 

Et bien sûr relativiser les évènements, prendre de la distance, avoir de l’humour, regarder la vie avec des lunettes colorées sont les clés d’une bonne santé !

 

Bonne semaine à tous !